Pendant une semaine, nous avons réussi à mettre la crise climatique et le thème de la justice climatique au centre de la société et de l’agenda politique. Les prises de paroles parfois très agressives de certain.e.s politicien.enne.s ont montré que nous avons touché juste. Pour une fois, et grâce à notre présence physique, ils n’ont pas pu ignorer cette préoccupation urgente. Nous avons montré que nous sommes bien organisés, disciplinés, colorés et pacifiques.

La collaboration avec Extinction Rebellion et le collectif Justice Climatique nous a montré à quel point il est important que le mouvement climatique travaille ensemble, même si les stratégies utilisées pour atteindre un but commun peuvent être différentes.

Le marché bernois a pu avoir lieu même pendant l’occupation de la place, car nous avons ouvert une partie de notre blocage des rues tôt le matin et avons fait de la place pour les maraîcher.ère.s. Comme certains ont vu une baisse de leur chiffre d’affaires, nous avons décidé de partager une partie de nos dons avec eux.elles. Nous avons donc continué à échanger avec eux même après le blocage de la place fédérale. Une collaboration est née entre la Grève du Climat Berne et le marché bernois et nous avons manifesté contre le déplacement du marché bernois et pour une agriculture et un système alimentaire durable.

Le mardi de la semaine d’action, nous avons été choqué.e.s par l’inégalité de traitement du côté de la police, qui a brutalement empêché la manifestation du groupe “Stop isolation” de venir nous rejoindre sur la Place fédérale avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Nous n’avons jamais vécu une pareil répression. Nous avons conscience de ce privilège et condamnons cette inégalité de traitement.

Comme les médias ont mis l’accent sur le fait que nous occupions la Place fédérale, mais pas sur la raison de cette occupation, il nous a été difficile de placer le sens réel de cette action dans l’espace public. La question de l’illégalité est vite drastiquement relativisée quand on pense à l’ampleur de la crise climatique.

Nous aimerions tou.te.s vous remercier pour vos gentils messages, votre soutien financier et votre visite. Votre engagement signifie beaucoup pour nous.